Le 24 novembre, Alex Trichas, Nick, Chris et André Dimopoulos et leur bras droit, Gus Anagnostaras, sont passés au Centre de bien-être  de L’espoir,  c’est la vie  pour nous offrir un chèque de 68 000 $, montant  amassé au cours du 9e marchethon annuel  qui s’est tenu le 11 septembre.  Ils ont, en même temps, partagé avec nous leur expérience dans ce domaine et tout ce qu’ils ont appris ainsi au fil des années.

Five fabulous guys
Comme l’a fait remarquer Alex, au départ, ils ont choisi d’organiser un tel évènement parce que cela impliquait des coûts raisonnables, inférieurs par exemple à ceux d’une soirée dansante branchée ou un tournoi de golf. “Nous sommes très fiers de couvrir nous-mêmes les dépenses, ce qui nous permet de verser à L’espoir,  c’est la vie  100%  des sommes amassées.”

Avantage supplémentaire, a noté André, cet évènement annuel est devenu la cause privilégiée pour de nombreux participants, qui, à leur tour, recommandent  L’espoir,  c’est la vie  à des personnes de leur connaissance qui se trouvent soudain à affronter un diagnostic de cancer.

Faire appel à des fournisseurs, à des clients, à des amis, à des connaissances, assurer la gestion et toute la logistique de cet évènement annuel exige beaucoup de temps mais vaut bien la peine de faire l’effort.    Quand on a demandé à ces bienfaiteurs ce qui les motivait  à consacrer une bonne partie de leur été  pour organiser ce marchethon, Gus a répondu au nom de tous, mettant en relief la satisfaction qui naît de ces contacts entre personnes qui se mobilisent pour une cause commune de si grande valeur.

“La première année, j’ai proposé d’offrir un petit BBQ et cela a grandi considérablement  d’année en année.  Oui, c’est épuisant, c’est du travail mais quand la journée s’achève, nous nous exclamons toujours WOW!”

Conscient de ses propres défis en matière de santé, l’attitude positive de Gus  est une source                 d’ inspiration pour sa famille, pour ses amis et pour ses collègues. “Tout le monde a été touché  par le  cancer,  rappelle-t-il. Mon attitude se résume ainsi: nous sommes là aujourd’hui, nous pouvons faire quelque chose  de positif aujourd’hui.”

Nick a rappelé l’émotion qu’il a éprouvée quand les participants aux programmes de L’espoir,  c’est la vie ont exprimé leur gratitude. “ Il y a trois ans, nous sommes venus au Centre présenter un chèque, nous nous sommes rendus au gymnase et nous y avons rencontré de nombreux patients pleins de reconnaissance. Ils nous ont dit que ce programme d’exercices a joué un rôle considérable dans leur récupération, en leur permettant de retrouver leurs forces. J’ai ainsi compris l’impact de ce que nous faisions.”dorval-walk-a-thon-2015

Autre source de motivation, selon Chris: simplement la récompense qui vient d’avoir pu rendre en retour.  “Il s’agit vraiment de gratitude, pour ma propre santé pour L’espoir,  c’est la vie. J’apprécie énormément ce sentiment de faire partie d’une collectivité qui sait si bien apporter son soutien à ceux qui en ont besoin.”

Quant à la fondatrice de L’espoir,  c’est la vie, Sheila Kussner, et à sa directrice générale, Suzanne O’Brien, elles se sont lancées dans de longs éloges d’Alex, de  Nick, de Chris, d’André et de Gus. “ En l’honneur de cinq merveilleux philanthropes, partisans incroyablement passionnés de notre cause, nous rendons hommage à leur constante collaboration et à leur succès qui ne se dément pas.”

Photos: https://www.facebook.com/hopecopemontreal/